Le blog de Jean David TECHER, un Réunionnais à Saint-Priest/Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


1 2 3 4 5 >

jeudi 31 décembre 2020

Au dela des 50iemes hurlants, ils l'appelaient Mεrcεnαirε

La boussole du navire pointait dans la direction Nord-Nord-Est alors que l'equipe du bateau suivant les indications de la carte pensait que la meilleure route etait celle du Est-Est-Nord.

Sur les mers dechainees d'Outhralm, les hommes a bord ne savaient plus a quel saint se vouer. Nos meilleurs navigateurs voulaient rejoindre la terre au plus vite. Les mers au-dela des 50iemes hurlants sont reputees pour facilement faire perdre la raison. Plus on reste sur ces mers, plus la raison echappe aux marins, car ici ce sont les mers les plus mysterieuses que les hommes sur plusieurs generations ont explorees (...) Les cartes -- si on peut appeler cela des cartes -- ne sont que des bout de papier gagnees a prix d'or avant de venir cotoyer ces mers. Et croyez-moi ces "fameux bouts de papier" sont bien les seuls relicats d'espoir pour tous ces hommes amasses sur ce bateau.

Mais la boussole pointait dans la direction Nord-Nord-Est. Cette boussole, seul l'homme qu'on appelle le Mεrcεnαirε pouvait la lire et la comprendre. Elle pointe toujours vers le fameux fragment du coeur sombre, cet objet tant convoite par cet homme. Un homme seul contre tous (...)

Dans les calles du bateau, a la lueur de quelques bougies de fortune, les equipes se sont reunis. Faire confiance a leurs fameuses cartes difficilement gagnees ou faire confiance a cette mysterieuse boussole.

Cette nuit a laisse place a de bien vives discussions entre tous ces hommes. Las de leur plaintes et ne voulant plus les ecouter, Mεrcεnαirε se retira sur l'avant du bateau tenant a sa main sa fameuse boussole. Cruel dilemme que celui d'un seul homme contre tout un equipage. Il jetait toutes les minutes un regard sur la boussole. Il avait beau la tenir a l'horizontal, la vertical, la secouer son aiguille voulait toujours le Nord-Nord-Est. Il esquissa alors un sourire. Elle ne lui faisait pas defaut car elle est sienne depuis toujours et ne l'a jamais trompe. Bien au contraire!!!

Le destin decida alors de venir en aide a Mεrcεnαirε. Le plus vieux des marins -- sage parmi les sages -- se souvenait alors entre deux gorgees de biere d'un histoire concernant le Nord-Nord-Est. Il leur raconta a tous cette histoire (...) Ce ne sont la que des des brides de souvenirs mais il se souvient qu'en etant jeune marin, il avait arpente ces mers, etant sur un bateau qui chargeait une fameuse cargaison. Oh oui il s'en souvient des fameux mots "Nord-Nord-Est".

A cette epoque, jeune recrue de l'armee de Mirhens et reconverti en pirate, lui et son equipage avait accepter de livrer a bon port une cargaison bien particuliere. Sur la route qui menaiit a l'endroit meme de la livraison de la cargaison, il se souvenait que le bateau fut soudainement envoute et qu'une force le conduisit par la route du Nord-Nord-Est. Son equipage avait beau lutte contre les forces de la nature et des mers, mais rien n'y faisait. Le bateau comme attire par une force superieure prenait la route du Nord-Nord-Est. Il s'en souvient car il fut le seul rieescape de ce fameux voyage. Et il put ainsi lui aussi raconter les legendes qui arpentent les mers des 50iemes hurlants.

Croyez-moi mes amis. Si cet homme mysterieux qui parle peu souhaite prendre cette route, il vaut mieux le suivre. En ces mers, il existe des forces que personne ne peut comprendre., s'exprima-t-il ainsi.

Les hommes sur les saintes paroles du vieux marin se rallirent a ses mots. L'equipage pris donc la route du Nord-Nord-Est (...) Ils l'appelaient Mεrcεnαirε

mercredi 8 juillet 2020

Journal du Mεrcεnαιrε - Aux portes des quarantiemes rugissants

L'ile de la Muerto

Mεrcεnαιrε est enfin arrive a l'ile de Muerto apres bien des periples (...) C'est bien pendant une aphelie qu'acoster sur cette ile est possible. Les mers qui bercent cette ile sont reputees par tous les marins des 8 royaumes pour etre intraversables. Lors de la conjonction des astres de l'aphelie, la gravite fait le reste. La renfloument marin permet aux marins d'acoster mais la fenetre pour cette escale est tres reduite. Parfois de quelques minutes a moins d'une heure...Rares sont les temoignages rapportes sur l'exploration de cette ile. Le bateau qui a depose Mεrcεnαιrε est deja reparti et profite du calme des mers locales pour quitter au plus vite les lieux. Il ne fait pas bon de rester sur des terres non explorees -- selon les croyances locales --. Ne viennent ici que seuls les hommes qui fuient leur passe, leur vie d'antan ou qui veulent qu'on les oublie. Cette ile est pour ainisi dire non repertoriee sur les cartes de navigation.

Acoster est deja un challenge a lui seul. Mais traverser et survivre sur cette ile representent d'autres defis. Pourtant Mεrcεnαιrε doit la traverser et aller sur son autre flan, le flan qui fait face aux redoutes quarantiemes rugissants...

Un dicton marin dit que...

Il y a bien au dela des 50emes hurlants une terre que l'on dit imprenable, une terre froide et inhospitaliere. C'est la que Mεrcεnαιrε se rend. Atteindre son rivage bien des marins avides de fortunes en ont reve. Mais encore faut-il traverser les 40emes rugissants et les 50emes hurlants...Encore faut-il un bateau a l'epreuve de cette double traversee! Encore faut-il un equipage assez fou pour pouvoir oser cette longue et perilleuse traversee! Et par dessus tout il faut un objet de navigation particulier, car on a vite fait de se perdre sans carte sur les mers de ces mondes inconnus...

Non au-dela de tout ca, viennent se figer ici, les legendes d'antan, les legendes que l'on dit oubliees. Les legendes qui ne sont soumises qu'a l'epreuve du temps. Ces legendes ne sont soumises a aucune loi et a aucun Dieu. Les peuples de tous les ages ont oublies les origines de ces legendes. Il n'en a subsite que quelques brides. Les generations se succedant leur ont prive de leur essence et n'ont garde que l'idee qui leur faisait echo. Les legendes furent meme oubliees par les generations et les nouveaux peuples. Seulent alors n'a subsiste que les dictons dont ce fameux diction marin...

sous 40 degrés, il n'y a plus de loi, mais sous 50 degrés il n'y a plus Dieu

Les rares inities ont connaissance de ces legendes. Mεrcεnαιrε quant a lui n'en parle pas et n'en a jamais fait mention. Mais il semble aussi etre au courant de cette fameuse terre (...)

Astrane de Medicenes, Haut-Fils de Jericco avait dans par un miracle reussit a monter une equipe. Nul ne sait ce qu'ils sont devenus et dans quel but cette expedition fut montee. Mεrcεnαιrε semble etre au courant de cette expedition (...)

mardi 12 mai 2020

Ici Astrane de Medicenes, Haut-Fils de Jericco...Lettre aux convoyeurs des 4 vents

Mes freres et soeurs,

Le monde du quart Sud a laisse s'entre-ouvrir une faille d'outre-monde. J'ai entendu ici bas les plaintes de ce monde oublie (...) Comment les gens de ce monde osent se plaindre quant ici bas, l'enjeu est tout autre. Cela me laisse perplexe. Tyrannie d'un autre temps. Mais j'ai pu entrevoir les ames de nos freres et soeurs emprisonnes dans cet outre-monde. Ils nous ont entendu et repondront a l'appel de la Reine

Le Haut-Conseil s'est reunit, il y a deja 4 lunes. Les plus et les moins de notre quete se sont fait sentir. Nos propos ont trouve echo aupres d'un jeune conquerant. La reine-cible est des notres. Au peril de sa vie, le jeune conquerant a reussi a localiser la reine-cible. Suite a cette bonne nouvelle, une expedition fut montee pour en savoir plus. Elle est et elle attend nos plus valeureux guerriers aux pieds des gorge des Nahreiytkilop.

Convoyez le contenu de ce message de la plus haute importance aux 4 points cardinaux. Chevauchez jour et nuit si peine s'en fait sentir. Ne trainez pas. Donnez-leur le point de ravitaillement.

Qu'ils soient en mission ou a la retraite, leurs presence est de mise. La conjonction aura lieu. Dites-leur que "le sacrifice de nos freres de Morlonne, de pierre maintenant a retrouve un point d'ancrage, laou le metal a fait parle le dragon". Ils comprendront ainsi ou et par quel moyen venir.

L'ombre est grande et elle trainera avec elle, l'espoir de nos freres.

Bonne route a tous.

lundi 15 avril 2019

Guettant l'horizon

Nous fà®mes naufrage depuis des lustres. Nous n'étions que quelques rescapés du naufrage. Pour ma part, je me souviens mettre réveiller comme certains de mes semblables sur cette plage, affalé sur le ventre, l'écume des vagues me titillant les narines.(...)

Nul besoin de me demander o๠nous nous étions échoués. Je ne saurai le dire. La plage était jonchée des débris du bateau sur lequel nous naviguions. La mer déchainée avait fini par engloutir et emporté au loin une bonne partie du bateau. Je me souviens juste du rugissement assourdissant des vagues, des tours métalliques qui jonchaient cette plage..A quoi pouvait bien servir ces tours métalliques? Je ne sais point

Avec le peu de force qui me restait, j'avais réussi à  parcourir cette immense plage à  la recherche de possible rescapés. Nous étions à  peine une poignée.

Comme toujours cherchant à  fouiller dans ma mémoire pour essayer de me remémorer notre voyage en mer, je n'ai que des débris qui me reviennent à  l'esprit. Selon toute vrai semblance, nous étions emprisonnés et en cage. Apparement nous avions été rendu dociles suite à  une drogue ou un mélange qu'on nous injectait périodiquement. Je me souviens mettre réveiller par moment. Mais je me souviens surtout de cette silhouette fémine, cette femme sous cette capuche sombre tenant comme une lanterne à  la main et dans l'autre une sorte de sphère verte. Je me souviens uniquement l'avoir entraperçu uniquement de dos. J'ai entraperçu son visage mais de dos. C'était une jeune femme.

Sur la plage, je n'ai pas trouvé son cadavre. Mais alors elle et sa garde, o๠diable était-il passé?

Une voix intérieure me dit d'attendre et de guetter l'horizon. Je réussis donc à  convaincre mes compagnons d'infortune de faire de même. Nous attendions donc (...) en guettant l'horizon.